Le Kokota : la technique des aînés

Le kokota dans l’univers Ultimes Griots, est une technique ancestrale de haut niveau. Laquelle consiste à concentrer toute l’énergie de son corps dans un doigt crochu qu’on sur-élève par rapport au poing.

Apparemment simple, mais sa maîtrise requiert plusieurs années d’entrainement et de travail. Pour parfaire cette technique en puissance, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. Il s’agit entre autres de :

  • l’aérodynamique
  • La force brute
  • l’angle d’attaque
  • l’anatomie de la tête ( savoir situer les nerfs )
  • l’expérience (les aînés sont les plus expérimentés pour faire usage du kokota, sans se faire de mal)

Les caractéristiques du Kokota

La technique du kokota vise généralement le milieu de la tête ou les nerfs de la tempe. Il en existe plusieurs variantes, mais le kokota enflammé reste la technique la plus crainte. C’est une attaque qui génère plus de 1800°C au point d’impact. Dans le chapitre 4 de l’Eveil du Jeli on peut voir l’impact du kokota de Mbobog sur le sol quand il attaque la bête.

Cette technique est beaucoup utilisé dans les royaumes côtiers, où les anciens s’en servent pour casser les noix de coco. On raconte que la première montagne des larmes fraternelles a été sculptée à coups de kokota par 9 initiés. Cependant, cette information est à prendre avec des pincettes, vu qu’on attribue le même exploit au chant du griot KUMAMASA.

Tout comme il est puissant, le kokota mal exécuté peut avoir de graves répercussions sur celui qui en fait usage, selon la cible attaquée. Certaines têtes entraînées sont à l’épreuve des kokotas et peuvent créer des fractures de la main au porteur de la technique.

Voilà, vous en savez autant que nous sur le kokota. Au fil de l’aventure Ultimes Griots, nous vous ferons découvrir les merveilles et les secrets de ce monde imaginaire. Préparez-vous à vivre notre monde. Hotep !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

6 Commentaires

  1. DJAHA guy herve

    On a beau connaitre le sens d’un mot ou d’une chose mais il en demeure moins qu’il est reste tres interressant losqu’il est bien utulise et la j’avoue qu’il est tres interressant cette petite explication mais moi je l’adore plus quand je le vois etre utulise par le Grand mbogog