LE PEUPLEMENT DU MANDE

Région de très ancienne occupation humaine, le Mandé a connu plusieurs vagues de migration. Ses habitants, les Malinké, s’attribuent comme berceau La Mecque en Arabie. Cependant, selon diverses versions des récits oraux, c’est du Wagadu qu’ils seraient partis pour venir fonder le Mandé.

Aujourd’hui, le groupe ethnique malinké est composé de plusieurs clans dont les principaux sont ceux des Traoré, Kamara, Konaté, Koné et Dunbuya, que l’on retrouve également dans d’autres groupes ethniques.

Il semble qu’au départ, les Malinké s’étaient installés sur les collines du Nord (les monts Mandingues) d’où ils ont émigré progressivement vers la vallée du fleuve Niger et vers le sud. Les clans étaient répartis
entre différentes provinces et chacun restait attaché à sa patrie. Cependant, tous étaient puissants et se redoutaient les uns les autres.

Ils se différenciaient par leur jamu(patronyme) et formaient des communautés villageoises avec
délimitation de zones d’influence. Les clans étaient composés de descendants du même ancêtre connu.

Image: Mari Diata Konaté, fondateur de l’empire du Mali au XIIIe siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

18 Commentaires